E...x Internationaux. Mieux comrendre le monde pour mieux agir
Afrique du Sud


E...x internationaux
Pourquoi ce titre et pas l'habituel Enjeux internationaux?
Lire l'Edito...


Lettre aux abonnés

Le 17 janvier 2008

 

Bien chère lectrice, bien cher lecteur,

Nous tenons à vous remercier chaleureusement pour l’appui précieux que vous avez apporté à Enjeux internationaux par le biais de votre abonnement. Certains d’entre vous nous ont accompagnés depuis le lancement de la revue, il y a quatre ans et demi, et se sont chaque année fidèlement réabonnés. Vous avez aussi été très nombreux à nous écrire pour nous manifester votre soutien et pour nous féliciter : des encouragements dans lesquels nous avons puisé la considérable énergie nécessaire pour mener à bien cette aventure, extraordinaire à plus d’un titre.

Lancer une revue avec pour tout bagage la passion du journalisme, sans le soutien financier et institutionnel d’un groupe de presse, relevait en effet de la gageure. Nous l’avons pourtant fait. Et si certains nous prédisaient une espérance de vie de 2 à 3 numéros tout au plus, nous avons bel et bien franchi le cap des 17 parutions.

D’éminents spécialistes : professeurs d’univer-sités, journalistes, hommes et femmes de terrain de plus de 30 pays nous ont fait l’honneur et le plaisir de croire à notre projet et de rédiger pour Enjeux internationaux des articles inédits, solides, éclairants. Ils ont ainsi grandement contribué à la réussite de la revue. Des photographes, parmi les plus talentueux, ont eux aussi accepté nos modestes tarifs. Quant à l’équipe de rédaction, elle a mis son point d’honneur et toute son énergie à tenter de réaliser pour vous une revue de qualité.

Une démarche saluée entre autres par de nombreuses institutions, bibliothèques publiques et universités qui ont choisi de s’abonner à Enjeux internationaux. Aujourd’hui, la revue diffuse environ 2/3 de ses exemplaires en Belgique et 1/3 à l’étranger, essentiellement en France, Suisse, Luxembourg, Etats-Unis et Canada, mais aussi au Sénégal, en Algérie ou en RDC. Et contrairement à de nombreux journaux et magazines, qui voient le nombre de leurs lecteurs s’éroder, nous enregistrons au contraire une augmentation, légère mais constante, de notre lectorat.

Malheureusement, malgré ces motifs de satisfaction et de fierté, le nombre d’abonnés et de lecteurs reste largement insuffisant pour financer la revue. Par manque de moyens, nous n’avons par exemple pas pu engager de responsable de la diffusion ou de la publicité. Et sans personne pour s’occuper spécifiquement de ces tâches essentielles, il est vain d’espérer voir croître suffisamment le nombre de lecteurs.

Produire un magazine comme Enjeux internationaux avec une équipe réduite à sa plus simple expression – considérablement moins étoffée que celle de nos homologues internationaux – relevait de l’exploit quotidien. Du miracle permanent. Intenable à terme !

Nous avons dès lors dû prendre la douloureuse décision de suspendre la publication de la revue, le temps de chercher les financements nécessaires pour la relancer dans de bonnes conditions. Nous vous tiendrons bien sûr au courant des résultats.

En attendant, nous nous proposons de vous offrir un ou deux livres, d’une valeur égale ou supérieure à celle des numéros de la revue auxquels votre abonnement vous donnait encore droit. Le premier, rédigé par Jean-Paul Marthoz, traitera des Etats-Unis et sortira de presse début mars 2008 (400 pages, prix librairie : 26 euros). Le second, écrit par Anne-Marie Impe, offrira une réflexion sur le journalisme à partir de l’aventure d’Enjeux internationaux. Sortie prévue : fin 2008 (125 pages, 12 euros).

Toutefois, si cette solution ne vous convenait pas, nous vous demanderions de nous l’écrire dès que possible et nous vous rembourserions les numéros restants.

Sans préjuger des résultats de nos démarches de relance, nous tenons d’ores et déjà à remercier les différentes institutions, fondations et associations qui nous ont apporté un soutien appréciable et apprécié. Sans eux – comme sans vous, chers abonnés – ce projet n’aurait pu voir le jour ni se développer. Nous vous réitérons dès lors nos remerciements les plus vifs, et vous prions, bien chère lectrice, bien cher lecteur, d’agréer l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Anne-Marie Impe
Rédactrice en chef et directrice de la revue


 



 

 








 

 

        © 2004-2008 - E...x Internationaux