Le genocide armenien


 

 

 




Les évangéliques au secours d'Israël.

Par Tarek Mitri


The Jerusalem Connection est une revue bimestrielle publiée par Christians for Israel, l’une des principales organisations évangéliques conservatrices des USA.

Aux Etats-Unis, les « évangéliques de droite » constituent l’un des socles électoraux les plus solides du Parti républicain. Ils sont aussi parmi les partisans les plus résolus de l’Etat d’Israël. Non seulement parce que ce dernier est perçu comme un rempart essentiel contre « l’axe du mal », mais aussi au nom d’une interprétation littéraliste et millénariste des prophéties bibliques. Selon la théorie du dispensationalisme (1), qui inspire ces évangéliques sionistes, la restauration juive en Palestine est la condition préalable au second avènement du Christ : après la bataille finale contre l’Antéchrist (Armageddon), les juifs survivants reconnaîtraient le Christ comme le Messie qui inaugurerait alors son Règne de mille ans.
Les évangéliques fournissent ainsi un exemple emblématique de l’imbrication de la religion dans la politique étrangère des Etats-Unis. Ces bonnes feuilles, extraites du livre Au nom de la Bible, au nom de l’Amérique et confiées en avant-première à Enjeux internationaux, décrivent non seulement l’interaction de plus en plus forte entre les communautés évangélique et juive, mais aussi l’influence des conceptions philosophiques et religieuses sur un des dossiers cruciaux de l’actualité internationale.

--> Pour lire la suite, commandez le numéro ou abonnez-vous.